Actualités

Lettre de nouvelles de Noël 2015

L'Arche-Montréal publie une lettre de nouvelles qui sort 3 fois par année, soit à Pâques, à la rentrée à l'automne et à Noël. Cette lettre nous permet de vous transmettre les dernières nouvelles de la communauté, de vous informer sur nos prochaines activités et de rejoindre ainsi nos généreux donateurs.

  Lettre de nouvelles de Noël 2015


L'Arche, une communauté qui accueille dans la foi

Chers amis de L’Arche-Montréal,

Je m’adresse à vous à travers notre lettre de nouvelles de décembre pour vous témoigner de deux éléments essentiels dans le contexte de l’Arche. Il y a bien d’autres choses qui sont fondamentales dans l’expérience de l’Arche, mais je m’en tiendrai à ces deux sujets pour ce partage.
Il y a de cela quelques semaines, un membre de notre communauté se demandait qu’est-ce que nous faisions pour que les personnes qui ne sont pas de confession chrétienne trouvent leur place dans nos célébrations spirituelles. C’est une question qui me fait remonter en arrière dans l’histoire de l’Arche. Si la première communauté de l’Arche a été fondée sur des valeurs catholiques qui correspondent à la croyance de notre fondateur, la deuxième communauté a été fondée en Inde dans une région qui vit une spiritualité bien différente. Ensuite naquit la communauté de Daybreak au Canada qui a été fondée par des anglicans. Ces différents éléments témoignent de l’ouverture que Jean Vanier a voulu donner à chaque communauté qui épouse les couleurs locales. Ce qui se vit au cœur de chacune de ces premières communautés tout comme dans celles qui ont vu le jour par la suite, c’est la foi dans l’humanité que nous portons et partageons, que nous ayons une déficience intellectuelle ou pas. Cette ouverture perdure dans les communautés aujourd’hui. De ce fait, chaque personne qui vient à l’Arche dispose de l’espace dont il a besoin pour vivre, exprimer, témoigner sa foi en ce qu’il croit et lui donne vie. Cette réalité m’amène à penser que dans notre monde, dans lequel on bascule facilement dans l’extrémisme religieux, l’Arche peut être un lieu fédérateur dans lequel chaque être humain trouve sa place, quelles que soient ses convictions.
J’aimerai vous partager également sur l’accueil que nous vivons à l’Arche. Plusieurs personnes s’impliquent longtemps à l’Arche à cause de l’accueil surtout que leur témoignent les personnes accueillies dans les foyers.
Nous vivons en ce moment un accueil particulier avec un jeune de 37 ans qui vient de déménager dans l’un de nos foyers. Ce dernier qui a une déficience intellectuelle a toujours vécu avec ses parents jusqu’à son arrivée à L’Arche-Montréal. C’est une belle expérience que je vis en tant que responsable de communauté. Ce qui m’a frappé le plus chez ce jeune, c’est le désir de quitter sa famille comme toute personne adulte. Cette volonté de partir pour vivre d’autres expériences était très forte chez lui. D’après ses parents, à partir du moment où les choses se précisaient pour son accueil, il n’arrêtait pas de parler de son déménagement à ses proches et les invitait à se mobiliser pour l’aider à déménager. Une fois arrivé dans son foyer, ce jeune homme témoigne déjà qu’il est chez lui. Ce n’est certainement pas facile pour les parents de vivre ce départ de leur fils, mais ils ont respecté son choix et se réjouissent de le voir bien dans son foyer.
Cette expérience d’accueil me rappelle l’importance que des lieux comme l’Arche puissent exister. Malheureusement, il n y a pas beaucoup de possibilités d’accueil pour vivre dans nos foyers. Alors, nous nous efforçons d’accueillir à notre façon toutes les personnes qui viennent nous voir.
Je ne saurais terminer mon propos sans souligner ce moment d’accueil important que nous nous préparons à vivre à Noël. Je vous invite à vous joindre à nous pour notre café de Noël afin de fraterniser.
Je souhaite que vos cœurs soient disposés à accueillir le petit Jésus à travers les personnes qui vous entourent.

Je vous souhaite par l’occasion un joyeux Noël et une heureuse année 2016.

Alain Ouedraogo


La p'tite vie en foyer... La valeur de l'amitié

Témoignage de Nathalie Genest, une ancienne assistante qui demeure membre de la communauté.

Entièrement investie auprès des personnes âgées à Ottawa, il m'est difficile d'être présente comme je le souhaiterais à plusieurs de mes amis de L’Arche-Montréal : Isabelle, Jimmy, Marc, Madeleine, Robert…
Dès que j'en ai l'occasion, j'essaie de cultiver ces liens et plus particulièrement ma longue amitié avec Jadwiga. Il y a 19 ans, j'ai fait la rencontre de Jadwiga alors que nous n’étions pas dans le même foyer. Nous étions toutes deux des oiseaux de nuits. Par ce fait même, nous finissions régulièrement nos soirées ensemble. Elle savait comment me faire rire. Aussi, plusieurs fois par semaine, Jadwiga, avec la complicité d'Agathe, me téléphonait. Je lui enseignais quelques expressions québécoises. Puis, quelques années plus tard, j'ai eu la chance de vivre le quotidien avec Jadwiga, femme déterminée! Notre amitié n'a cessé de grandir. Jadwiga, à chacune de mes visites en famille, spécialement pour les grandes fêtes (Noël, Pâques...) m'accompagnait. Elle connait mes parents, mes frères, de même que la famille élargie cousins, oncles, tantes. Encore aujourd'hui, mes parents me demandent régulièrement des nouvelles de Jadwiga; et de Claude, Marc, Richard, Jimmy, Madeleine. Mes chers amis de L’Arche-Montréal.
Puis, ce fut à mon tour d'avoir le privilège d'être accueillie dans la famille de Jadwiga. Sans hésitation, je peux dire que Calgary fut mon plus beau voyage (et j'en ai vu du pays!) parce que ce fut une occasion de connaître encore plus mon amie grâce aux partages, aux merveilleux accueils de sa sœur et de sa famille.
Depuis mon départ à Ottawa, Jadwiga est venue me rendre visite et rencontrer les gens avec qui je travaille. L'été dernier, je me suis accordée une semaine de vacances et c'est avec Jadwiga que je les ai passées. Comme Jadwiga n'allait pas très bien, nous devions dormir prêt d'elle. Cette nuit-là, j'ai touché au cadeau de l'Arche. Celui de nous offrir la possibilité de créer des amitiés. Coucher à côté de Jadwiga, je n'étais pas une « préposée », j'étais là, à côté de mon amie, qui à ce moment avait besoin un peu plus de moi; comme à d'autres moments j'ai eu besoin d'elle. J'étais juste contente d'être là. Jadwiga a été hospitalisé, j'ai été présente comme j'ai pu... Difficile d'être loin quand nos amis ne vont pas bien. Peut-être que Jadwiga sera celle qui me fera rentrer définitivement à la maison! Mais pour l'instant, j'irai cette semaine dire bonjour à Jadwiga. Jadwiga m'est toujours présente et a un impact majeur sur mon quotidien. Elle m’a appris à ne pas être seulement une préposée pour les personnes âgées que je côtoie. Jadwiga et d'autres personnes de l'Arche m'ont fait connaître la valeur de l'amitié.

Nathalie Genest


Place aux bénévoles... Des coeurs affectueux

Témoignage de Pierre Lalande, un ami de notre communauté qui s’implique au niveau de la levée de fonds.

Mon premier contact avec L’Arche-Montréal, il y a maintenant plus de 3 ans, fut pour moi une rencontre avec des gens de tête et de cœur. Pendant plus de deux heures, cette porte ouverte m’a permis de connaitre la mission de l’Arche et les gens qui y travaillent. Je dirais plutôt ceux qui se donnent entièrement au bien-être de toutes les personnes présentant une déficience intellectuelle qui y vivent.
J’y ai trouvé les grandes valeurs de l’humanisme qui affirment : La dignité de chaque être humain, la possibilité de chacun d’atteindre la plus grande autonomie possible, que la nature humaine est basée sur la compréhension et l’empathie et que l’épanouissement de tous est une question de droit.
J’ai aussi été en mesure de constater que l’approche d’accueillir des adultes vivant avec une déficience intellectuelle dans un environnement familial était propice à recréer un foyer, foyer qui privilégie les relations mutuelles de cœur avec les « assistants » qui vivent avec eux. Ayant un frère déficient qui a toujours vécu avec nous en famille, puis avec mes parents jusqu’à leur décès, Jaco a pu vivre une vie presque normale malgré son handicap important. L’Arche reproduit non seulement un milieu familial mais un « chez-soi  permanent » et sécurisant pour eux et leur famille.
J’ai trouvé à l’Arche des hommes et des femmes qui se donnent tête et cœur à l’accomplissement de leur travail à tous les niveaux, assistants, personnel de soutien, bénévoles, direction et conseil d’administration.
J’ai eu au cours de ma carrière ce côté « cœur sensible » près à aider, mais à distance, ne trouvant pas toujours le temps d’être en contact direct avec nos frères moins choyés par la nature et ceux qui leur apportent attention, soins et amour.
Dès ce jour, j’ai voulu offrir mon aide. Je suis donc très heureux de collaborer à l’organisation de levée de fonds et d’événements en espérant que l’on puisse combler les pressants besoins de L’Arche-Montréal : Rénover les résidences actuels et en construire une nouvelle pour mieux répondre au vieillissement des « personnes accueillantes », répondre à la forte demande (43 personnes attendent d’être accueillies) et alléger le fardeau de la précarité financière pour que l’Arche puisse mieux consacrer ses ressources à la réalisation de sa mission. L’Arche, c’est la rencontre de cœurs affectueux.

Pierre Lalande


Des départs et des arrivées...

La vie en communauté est pleine de vie compte tenu de la diversité des membres et aussi des visites et différents changements qui surviennent en rapport avec les engagements des uns et des autres. C’est dans ce contexte qu’en début novembre, Laureen, assistante et responsable du foyer de la Colombe, a changé son engagement pour pouvoir retourner aux études. Elle continuera à soutenir notre communauté en répondant aux besoins des différents foyers comme assistante d’appoints. Nous la remercions pour son ouverture à supporter la communauté.
Depuis quelques années, notre communauté accueille en partenariat avec les Mennonites, des stagiaires pour une année. Cette année, nous avons la joie d’avoir parmi nous Hope qui a été accueillie plus particulièrement par nos jeunes artistes de l’atelier L’Alizé.
Une nouvelle assistante, Incarnation Martinez, a été accueillie par la Colombe comme assistante en foyer pour une année d’engagement.
Nous souhaitons la bienvenue à Hope et Incarnation et leur souhaitons une belle découverte de L’Arche-Montréal.

Des nouvelles de Jean Vanier

(Extraits de sa lettre de août 2015)

Durant [le mois d’août] passé à Orval, j'ai fait une échappée autour du 15 août pour aller à Taizé. 6000 jeunes et amis, autour des 90 frères de la communauté, ont pu participer à différents forums. On m'a invité à témoigner sur L'Arche et sur la vision du "vivre avec" comme lieu de guérison et de transformation, comme source de paix et d'unité.  Un groupe de 10 personnes de L'Arche des Trois Fontaines (Ambleteuse) était autour de moi. Par leur joie, leurs paroles de vie, leur présence, ils ont donné chair à ma conférence. A la fin du grand forum nous avons tous dansé ensemble, une vraie célébration.
[…]
Actuellement dans tous nos pays occidentaux on sent une peur qui monte à cause des actes de terrorisme commis dans nos pays et des violences horribles et folles commises par Daech en Syrie et en Irak, non seulement envers des chrétiens mais aussi envers d'autres musulmans et d'autres
groupes religieux. L’Arche a un rôle à jouer pour aider chacun à découvrir et à vivre ce sens profond de l'Islam comme religion de prière et d'adoration de Dieu et d'ouverture aux pauvres par l’aumône.
[…]
Je suis si heureux au milieu de ma communauté, malgré les difficultés et les divisions de la vie qui peuvent être là. Joie de retrouver ma vie et ma communauté et surtout les repas dans mon foyer du Val. Je rends grâce pour chacun. Ma joie est de vivre au milieu de personnes qui ont été humiliées dans leur jeunesse à cause de leurs handicaps, car elles ont été choisies par Dieu dans leur faiblesse et leur folie, pour confondre ceux qui mettent leur importance et leurs valeurs dans le pouvoir et les connaissances. Vivre avec elles m'apprend à être un peu plus fou et faible.
Je vois se rapprocher mes 90 ans... Autrefois je considérais cet âge comme très vieux. Maintenant que c'est là, je vois aussi que c’est le temps où il s'agit de vivre ce que j'annonce depuis longtemps, la valeur du handicap et des faiblesses dans la vie humaine. En effet, chacun de nous doit vivre ses propres faiblesses et pas seulement en parler ou aider ceux qui sont faibles.
Priez pour moi afin que j'apprenne à vivre ce grand âge en découvrant ses richesses.
Pour le moment, je reçois comme un grand cadeau de pouvoir prêcher souvent l'Évangile
à la Ferme de Trosly. […] Je découvre que toutes ces personnes ont le don de rencontrer Dieu en
vérité et par leur humilité elles m'apprennent beaucoup sur l'humanité.


L'Arche-Montréal...

ressemble à un bouquet de fleurs. Chaque membre de la communauté est tel une fleur dont le parfum et la couleur apporte au bouquet sa particularité. Certaines fleurs se ressemblent, d'autres pas. C'est cette richesse qui fait de ce bouquet sa beauté. Avec le temps, certaines fleurs fermées s'ouvrent et par leur parfum rappellent délicatement leur présence.

 

 


L'atelier L'Alizé


L'Agenda des rencontres

Cette année encore nous sommes heureux de vous proposer quelques évènements pour vous joindre à nous où vous pourrez «Oser la rencontre»!

Dimanche 13 décembre 2015—Café de Noël, de 14h à 16h30—C’est devenu une coutume à L’Arche-Montréal de se rassembler autour d’un « Café de Noël ». Venez célébrer avec nous cette fête si attendue! Un don pour L’Arche Haïti serait apprécié!

Nos « Café-rencontre » auront lieu de 18h30 à 20h30, à savoir :
Lundi 25 janvier 2016;
Lundi 29 février 2016
.
Les Arches au Québec soutiennent financièrement L’Arche Haïti. Vous pouvez leur faire un don lors de ces soirées.

Dimanche 27 mars 2016—Messe à 10h,
suivie du Brunch de Pâques
—Le repas étant préparé par la communauté, nous vous demandons de contribuer par un don qui sera remis à l’Arche Haïti.


Pour assurer une meilleure sécurité financière à L'Arche-Montréal,
optez pour un don mensuel dès aujourd'hui!

Les dons mensuels offrent une source de revenus constante et prévisible, tout en procurant plusieurs avantages tant à L’Arche-Montréal que pour le donateur qui y consent.
Pouvant compter sur une source régulière et prévisible de revenu, L’Arche-Montréal est en mesure de se concentrer sur la réalisation de sa mission, ayant la capacité de planifier ses initiatives et projets futurs à plus longue échéance.
Le don mensuel permet d'optimiser votre soutien en planifiant plus efficacement son utilisation tout en diminuant les coûts administratifs des envois postaux et du traitement des dons.
Pour vous, le don mensuel permet d'étaler votre soutien sur 12 mois. Il vous garantit aussi que votre soutien à notre cause sera le plus efficace possible.
Lorsque vous choisissez d’adhérer au programme de dons mensuels, vous acceptez que L’Arche-Montréal :
prélève le montant de votre choix dans votre compte bancaire le 15e jour de chaque mois. Dans ce cas, vous devez nous envoyer un chèque avec la mention : annulé;
prélève un don fixe, du montant de votre choix, sur votre carte de crédit (Visa ou MasterCard). Le montant convenu sera prélevé le 15e jour de chaque mois.
Si vous désirez modifier le montant de votre versement mensuel ou désirez annuler votre adhésion, vous pouvez communiquer avec nous en tout temps.
A la fin de chaque année, vous recevrez un reçu pour fins d’impôts pour le montant total versé au cours de l’année.
Pour vous inscrire au programme de dons mensuels dès aujourd’hui, veuillez communiquer avec nous au 514-761-7307.

Merci de votre générosité!
Ensemble, Changeons le monde ..., un cœur à la fois!



Coordonnées

L'Arche-Montréal
6105, rue Jogues
Montréal (Québec)  H4E 2W2

Téléphone :
514 761-7307
Télécopie :
514 761-0823

Informations diverses :

Informations diverses : info@larche-montreal.org
Facebook : L'Arche-Montréal